Peut-on capturer l’essence intime d’une Femme dans un flacon?

Saviez-vous que l’on avait réussi à capturer l’intime essence d’une Femme dans un flacon?

Non pas à la manière de Süskind dans le Parfum¹, mais de manière plus douce dans une cervoise*…

Aux côtés des levures de bière utilisées habituellement pour la fermentation du plus ancien breuvage alcoolisé, un entrepreneur polonais, Wojciech Mann, a eu l’idée d’utiliser un lactobacille très particulier dans le processus de brassage de sa bière : le concept de The Order of Yoni était né.
Si la fermentation mixte (Saccharomyces / Lactobacillus) n’est pas une nouveauté pour la bière, l’originalité réside dans la source du lactobacille utilisé dans l’élaboration de cette Ale : le micro-organisme est isolé à partir du sexe d’un mannequin, d’où le nom de Yoni qui désigne le sexe féminin en sanskrit.

Petit rappel d’écologie bacillaire féminine. Le bouquet intime d’une femme – dont nous aimons à nous enivrer longuement – provient en grande partie de la composition de sa flore. Ce petit goût acide si caractéristique provient des bacilles dont les plus nombreux sont les lactobacilles (bacilles transformant les sucres en acide lactique).
Les lactobacilles de culture étant utilisés depuis toujours pour la fermentation alimentaire du pain, du vin et parfois de la bière, il n’y avait qu’un pas à franchir… Encore fallait-il penser – devrais-je dire oser – à les isoler à partir du sexe d’une femme aux courbes exquises…

Order of yoni 2.jpeg
Crédit : The Order of Yoni

Extravagance marketing ou génie d’un mordu de fragrances? Ne lisant pas l’avenir dans le moût de malt, il nous faudra patienter pour se prononcer, The Order of Yoni n’étant pour l’heure pas disponible en France. En attendant, l’idée et les photos font parler d’elles. Je vous laisse vous en délecter…

 

Tchin!

 

“La femme est une fleur qui ne donne son parfum qu’à l’ombre.”
Félicité de Lamennais (1782-1854)

 

*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé

1- P. Süskind. Le parfum. Histoire d’un meurtrier. Fayard. 368 pages. 22€.

6 commentaires

    • Bonjour Venus, merci pour votre commentaire et je suis parfaitement d’accord : il faut goûter pour en dire plus. J’ai d’ailleurs demandé à l’initiateur du projet de m’envoyer une bouteille. A suivre…
      En tous cas, c’est un sujet insolite pour lancer une discussion sur nos sujets de prédilection, ce qui est le but premier de cette rubrique 😉
      Bonne journée.

      J'aime

      • Oui complètement ! 🙂
        Un article de votre impression une fois reçu est la bienvenue, même si cela ne sera toujours pas déterminant pour se faire sa propre opinion. Je verrai bien mais je garde ça dans un coin de ma tête.
        Belle journée à vous aussi

        J'aime

    • Merci Eric pour votre commentaire et les échantillons.
      Nous sommes très impatients de goûter cette bière « extra-ordinaire » et qui (si j’ai bien compris) est en cours de lancement en France !

      J'aime

      • Le lancement a démarré la semaine dernière et déjà les premiers très bons retours tant sur le goût de la bière que sur le marketing du produit.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s